Le Mercantour – Autour du GR52

Le début du récit de la transformation de ce qui devait être mon GR52, accompagné de photographies, est enfin mis en ligne !

P1040918

Le point de départ, c’est ici : Le Mercantour – Autour du GR52

Pour attaquer directement la première journée qui relate l’ascension vers le col de Veillos (oui je sais pas plus loin ?!…), c’est part là : De Saint Dalmas au Col de Veillos (GR52) .

Bonne lecture !

Objectif GR52 (Mercantour) – en passant

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Un petit extra avec un nouveau lien vers une traversée du GR52 début juillet 2009.

Intéressant car les températures étaient fraiches (inférieures à 10° et jusqu’à 0° au réveil) et un certains nombres de passages étaient enneigés… A méditer donc !

Des renseignements également concernant la disponibilité de l’eau sur le parcours, à savoir partout sauf entre le Pas du Diable et Sospel (soit plus de deux jours avec notre rythme de marche….)

Le lien :  http://www.randonner-leger.org/forum/viewtopic.php?id=9626

Et pour l’intégralité du dossier ‘Objectif GR-52‘ c’est ici : http://avecnospieds.fr/category/gr52/

Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 4 : les sac à dos

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Le date du départ se rapproche tranquillement et pour patienter un peu, rien de mieux que de ce creuser les méninges pour savoir quoi mettre dans les sac à dos, en partant six nuits en tente du dimanche au samedi matin. La liste inclue également les vêtements portés.

Bien sur cet article est amené à évoluer plusieurs fois dans le temps d’ici le départ. Les contraintes sont :

  • le poids du sac (15/17 kg max en moyenne ?)
  • 6 nuits en tentes, éventuellement en altitude
  • suffisamment d’autonomie en nourriture pour éviter les mauvaises surprises
  • une météo et des températures pas connue : chaude, froide, sèche, humide, changeante…

Lorsqu’un essai de l’article est disponible, l’article pointe sur la page correspondante (texte en bleu). D’autre critiques viendront d’ajouter au fur et à mesure des les objets auront été testés.

Mise en garde malheureusement nécessaire : Concernant les médicaments, ce sont des choix purement personnels. Vous ne devez pas utiliser cette liste telle qu’elle sans consulter votre médecin et/ou votre pharmacien. Je décline bien sur toute responsabilité quand à l’usage que vous pourriez en faire, le but étant de sensibiliser aux petits bobos que l’on peut avoir à gérer en autonomie et pas de finir devant le juge parce certaines personnes ont un sens de la réflexion amoindri.


Sac à dos 1 (Homme)

Matériel

  • Sac à dos Millet Khumbu 65+5
  • Protection pluie pour sac à dos (inclus avec le sac)
  • Tente Vaude Hogan Ultralight 2P
  • Duvet The North Face Link Large
  • Matelas Them-A-Rest Prolite Plus Regular
  • Oreiller compressible Therm-A-Rest medium
  • Mon beau couteau Layole
  • Popotte 2P CAO en alu
  • Gobelet en alu
  • Mes genouillères pour me soulager parce malheureusement je le vaut bien
  • 2 sangles supplémentaires de 1m
  • Téléphone portable (avec GPS si besoin)
  • Appareil photo compact Lumix
  • Lampe frontale Petzl Tikka2
  • TopoGuide  Traversée du Mercantour + notes complémentaires
  • Cartes IGN
  • 1 thermomètre (pour faire un relevé des T° rencontrées)

Vêtements

  • un pantalon/short (sur moi) léger Décathlon
  • un pantalon de rando épais Aigle
  • un short léger de sport
  • 3 tee-shirt
  • 3 slips
  • 3 paires de chaussettes de marche
  • 1 pull polaire Décathlon
  • 1 veste coupe-vent à capuche Décathlon
  • 1 paire de chaussure de randonnée HANWAG Lima GTX
  • 1 paire de semelle xxx
  • 1 paire de sandale
  • 1 casquette
  • 1 paire de gants polaires
  • 1 bonnet

Trousse à pharmacie/hygiène

(en cachet si possible ou pommade, sans les boites, avec les notices)

  • Paracétamol 1G en cachet
  • Indiaral (anti-diarrhéique)
  • Brosse à dent pliable CAO
  • Crème apaisante piqûre d’insecte
  • Anti-moustique
  • Compeed
  • Akyléine ? (pour la décontraction des pieds)
  • MicroPur Forte pour traiter l’eau
  • Elastoplast

Nourriture

  • 1 gourde 1L
  • une poche à eau 2L

Sac à dos 2 (Femme)

Matériel

  • Sac à dos Gregory Deva 60
  • Protection pluie pour sac à dos  (inclus avec le sac)
  • Duvet The North Face Lynx Regular
  • Matelas Them-A-Rest Prolite Plus Women
  • Oreiller compressible Therm-A-Rest Large
  • Couteau Opinel n°7
  • Gobelet en Alu
  • Téléphone portable

Hygiène

  • Brosse à dent pliante CAO
  • Brosse à cheveu pliante CAO
  • Dentifrice
  • Crème solaire
  • Stick à lèvre

Nourriture

  • 1 gourde de 1L
  • 1 poche à eau de 2L

Sac à dos 3 ( Femme)

Matériel

  • Sac à dos Gregory Deva 60
  • Protection pluie pour sac à dos (inclus avec le sac)
  • Duvet xxx
  • Tente Vaude Hogan Ultralight 2P
  • Matelas Them-A-Rest Prolite Large
  • Téléphone portable

Hygiène

  • Aspivenin
  • Compeed
  • Stick à lèvres
  • Eosine en dosette
  • Betadine
  • kit de couture (2 aiguilles + fil pour les ampoules)
  • MicroPur Forte pour traiter l’eau
  • Spasfon
  • Prinperan (vomissement)
  • Ibuprofene
  • Beame décontractant (pour tout le monde)
  • Elastoplast
  • Paracetamol

Nourriture

  • à venir

Sac à dos 4 (Ado)

Matériel

  • Sac à dos xxx
  • Duvet xxx
  • Matelas Therm-A-Rest Prolite Large
  • Téléphone portable
  • Chargeur solaire pour téléphone portable (pour paraphraser Aznavour, je vous parle d’un temps que les plus de vingt ans ne peuvent pas comprendre… 😉 )

Vêtements

  • à venir

Hygiène

  • à venir

Nourriture

  • à venir

Sac à dos 5 (Homme)

Matériel

  • Sac à dos xxx
  • Tente xxx
  • Duvet xxx
  • Matelas xxx
  • Téléphone portable

Vêtements

  • à venir

Hygiène

  • à venir

Nourriture

  • à venir

A lire également sur avecnospieds.fr

Balade en raquettes dans le vallon du Lauzanier

Cet hiver, durant les vacances de Février, la neige à été suffisamment rare pour envisager des activités alternatives au traditionnel ski alpin. Nous en avons profité pour faire une petite ballade en raquettes en famille.

Nous sommes allés dans le vallon du Lauzanier, qui en plus d’offrir un cadre magnifique propose un très faible dénivelé, ce qui est l’idéal lorsque l’on est accompagné d’un enfant. Ce vallon se situe tout près de la frontière franco-italienne (Col de Larche) dans la partie Nord du Parc National du Mercantour (Alpes de Haute-Provence), et correspond à une portion petite portion du GR5. L’altitude est légèrement supérieure à 1900m

L’hiver, cette ballade se situe à proximité d’une piste de ski de fonds, assurant un dénivelé assez faible. Malheureusement même ici la neige était rare à certains endroit et très molle à d’autre. Cela n’a cependant rien enlevé au plaisir de profiter de ce magnifique paysage, sous un ciel bleu total. Enfin nous avons croisé assez peu de personnes, le gros des troupes étant dans les stations de ski.

L’idée de la ballade en raquette a rapidement tournée court pour notre fils, les raquettes que nous lui avions louées étant trop grandes pour lui. Cela n’a pas été grave car celui lui a permis d’être plus libre dans cette espace peu dangereux, ou le plus grand risque était de traverser la neige avec le pied pour finir dans un ruisseau. Il y avait également quelques endroits ou il est possible de faire des petites glissades. Bien sur l’activité bonhomme de neige a également été au programme.

Cette promenade débute à la sortie du village de Larche ou bien un peu plus loin, juste avant le col de Larche, comme indiqué sur l’image de synthèse ci-dessous. Le tour indiqué fait approximativement 6 km. Avec une petite pose pique-nique au milieu du parcours c’est largement accessible à tous.

Je suis parti en solo un peu plus loin, mais j’ai vite eu des difficultés car la neige était mauvaise et les passages escarpés.

Nous avons également croisé un couple de personnes  motivées pour monter jusqu’au lac du Lauzanier, ce qui doit être faisable mais part contre cela devient dangereux je pense avec un enfant.

L’hiver, il est vivement conseillé d’utiliser des raquettes car l’endroit est enneigé et le chemin n’est pas prévu pour marcher à pied.

Cette ballade est bien sur accessible en été, nous l’appelons d’ailleurs la ballade des marmottes car elles sont très nombreuses à cet endroit. Il est possible d’avancer plus loin dans le vallon sans difficulté voire de monter jusqu’au Lac du Lauzanier. Je projette d’ailleurs d’aller y passer une nuit en bivouac avec mon fils cet été.  Un billet y sera consacré dans quelques temps.

Pour finir, vous pouvez clôturer la sortie par un petit détour en Italie. En effet, à quelques kilomètres, après une belle enfilade de lacets on arrive à une petite ville (Argentera) où il est possible de faire quelques provisions à prix…. attractif !

La galerie photo du vallon en hiver :

Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 3 : les étapes prévues

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Le temps étant compté pour réaliser le parcours, il est souhaitable de fixer les étapes à l’avance,sachant qu’il n’est jamais trop tard pour changer.

A priori six jours sont nécessaires pour le faire à un rythme ‘normal’. Nous en avons cinq, ce qui laisse deux possibilités : on trace ou bien on fait la dernière étape en taxi…

Dilemme !

Temps d’après le topoguide

Le topoguide est le suivant :

Il semble être difficile à trouver. J’ai cependant réussi à me le procurer à la librairie Polyglot via Amazon.fr. Bien sur je recommande vivement d’investir car c’est une aide précieuse.

Voici un tableau avec les temps estimés d’après le topoguide, correspondant aux étapes du GR52 :

Etape Refuge Altitude T Etape T total
Saint Dalmas de Valdeblore 1290 m 00:00 0:00:00
Col de Veillos 2194 m 03:00 3:00:00
Col du Barn 2452 m 01:00 4:00:00
Vacherie du Collet 1842 m 01:10 5:10:00
Col de Salese 2031 m 00:40 5:50:00
Le Boreon oui 1473 m 01:40 7:30:00
Gias de Pairastreche 1936 m 01:35 9:05:00
Pas de Ladre 2448 m 01:25 10:30:00
Madone de Fenestre oui 1903 m 01:05 11:35:00
Pas du Mont-Colomb 2548 m 02:15 13:50:00
Refuge de Nice 2232 m 01:00 14:50:00
Baisse du Basto 2693 m 01:40 16:30:00
Baisse de Valmasque 2549 m 01:30 18:00:00
Refuge des Merveilles oui 2111 m 01:15 19:15:00
Pas du Diable 2436 m 01:15 20:30:00
Baisse Cavaline 2107 m 01:00 21:30:00
Pointe des Trois Communes 2080 m 01:05 22:35:00
Baisse du Camp d’Argent oui 1737 m 01:15 23:50:00
Baisse de Ventabren 1862 m 02:30 26:20:00
Mangiabo 1821 m 01:15 27:35:00
Baisse de Liniere 1342 m 01:00 28:35:00
Baisse de Fighiera 750 m 01:00 29:35:00
Sospel oui 350 m 01:15 30:50:00
Col du Razet 1032 m 02:15 33:05:00
Mourga 810 m 01:20 34:25:00
Col du Berceau 1090 m 01:00 35:25:00
Plan du Lion 716 m 00:30 35:55:00
Menton 10 m 02:00 37:55:00

Solution tranquille : dernière étape en Taxi

Jour Etape durée estimée commentaire
Dimanche Saint-Martin Vésubie – Saint Dalmas 2 heures
Lundi Saint-Dalmas – Col de Salese 6 heures
Mardi Col de Salese – Madone de Fenestre 6 heures refuge à l’arrivée pour le repas ?
Mercredi Madone de  de Fenestre – Baisse de Valmasque 6 heures 30
jeudi Baisse de Valmasque – Baisse du camp d’Argent 5 heures 40 refuge à l’arrivée
Vendredi Baisse du camp d’Argent – Sospel 7 heures puis Sospel – Menton en Taxi

Solution courageuse : L’intégrale…

Jour Etape durée estimée commentaire
Dimanche Saint-Martin Vésubie – Saint Dalmas 2 heures
Lundi Saint-Dalmas – Le Boreon 7 heures 30 refuge à l’arrivée pour le repas ?
Mardi Le Boreon – Baisse du Basto 9 heures un peu moins que 9 heures si on s’arrete avant la baisse.refuge à l’arrivée pour le repas ?
Mercredi Baisse du Basto – Baisse du camp d’Argent 7 heures 20 refuge à l’arrivée pour le repas ?
jeudi Baisse du camp d’Argent – Sospel 7 heures c’est la ville… un petit repas en terrasse ?
Vendredi Sospel – Menton 7 heures Petite baignade à l’arrivée pour se remettre du rythme de la semaine passée

Infos sur les étapes

Saint Martin Vésubie.

La webcam ci-dessous montre en temps réel Saint Martin de Vésubie, depuis un point situé plus au sud. Un bon moyen de voir l’enneigement des zones à traverser derrière.

Conclusion

Mon avis personnel, trois mois avant le départ, est que l’on devrait se caler sur la version complète et se rabattre sur la version soft si les jambes ne suivent pas ou bien si on n’a plus le temps d’apprécier le paysage (dont la vallée des merveilles) car notre objectif n’est pas de faire un trail…

Prochaine épisode : le matériel

Plus d’informations

Sur les conseils éclairés de Mitch (voir les commentaires)

Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 2 : avant l’effort…les transports

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Un détail important dans la préparation d’une randonnée est l’organisation des transports pour atteindre le point de départ et pour quitter l’arrivée…

Dans notre cas, une partie des personnes viennent en train, d’autres en voiture. Notre point de rendez-vous sera la gare SNCF de Nice.

Se rendre à Nice/Menton par les transports

Pour se rendre à Menton il est possible de prendre le TGV (6h00 depuis Paris).

Pour Nice, il est également possible de prendre le TGV (5h40 de Paris) ou bien l’avion.

Se rendre au point de départ

Dans le cas du GR52, le point de départ se situe à Saint-Dalmas de Valdebore, un petit village bien perdu au milieu de la montage. Il est bien sur possible de s’y rendre en voiture mais cela pose le soucis de la récupérer à la fin…

La solution que j’ai retenu est de déposer la voiture à l’arrivée, c’est à dire à Menton et de rejoindre Saint-Dalmas par les transports collectifs : Ligne 100 Menton > Nice puis Ligne 730 Nice > Saint Dalmas.

Nos co-aventuriers venant en train nous nous retrouverons à la gare SNCF de Nice, cette station servant de correspondance entre les deux lignes.

Pour se rendre au point de départ … version mauvaise heure

Pour compliquer le tout nous devons commencer notre périple le dimanche après-midi. Heureusement il y a car qui part en fin d’après-midi de Nice, à 18h00…

Concernant la liaison Menton > Nice, il a pas mal de possibilité même le dimanche.

Le petit détail c’est que le car s’arrête à Saint-Martin de Vésubie, il est donc nécessaire de commencer par une petite variante qui devrait prendre deux bonnes heures… : prendre un bout du GR52A et au niveau de col Saint-Martin de la Colmiane, il prendre un bout de route (D2585 sur 2 km) pour récupérer le GR52 un peu plus loin (sur le topoguide, ça semble simple, ça se passe au point 28 du GR52A…)

Plus d’informations sur les transports

 

Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 2 : avant l'effort…les transports

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Un détail important dans la préparation d’une randonnée est l’organisation des transports pour atteindre le point de départ et pour quitter l’arrivée…

Dans notre cas, une partie des personnes viennent en train, d’autres en voiture. Notre point de rendez-vous sera la gare SNCF de Nice.

Se rendre à Nice/Menton par les transports

Pour se rendre à Menton il est possible de prendre le TGV (6h00 depuis Paris).

Pour Nice, il est également possible de prendre le TGV (5h40 de Paris) ou bien l’avion.

Se rendre au point de départ

Dans le cas du GR52, le point de départ se situe à Saint-Dalmas de Valdebore, un petit village bien perdu au milieu de la montage. Il est bien sur possible de s’y rendre en voiture mais cela pose le soucis de la récupérer à la fin…

La solution que j’ai retenu est de déposer la voiture à l’arrivée, c’est à dire à Menton et de rejoindre Saint-Dalmas par les transports collectifs : Ligne 100 Menton > Nice puis Ligne 730 Nice > Saint Dalmas.

Nos co-aventuriers venant en train nous nous retrouverons à la gare SNCF de Nice, cette station servant de correspondance entre les deux lignes.

Pour se rendre au point de départ … version mauvaise heure

Pour compliquer le tout nous devons commencer notre périple le dimanche après-midi. Heureusement il y a car qui part en fin d’après-midi de Nice, à 18h00…

Concernant la liaison Menton > Nice, il a pas mal de possibilité même le dimanche.

Le petit détail c’est que le car s’arrête à Saint-Martin de Vésubie, il est donc nécessaire de commencer par une petite variante qui devrait prendre deux bonnes heures… : prendre un bout du GR52A et au niveau de col Saint-Martin de la Colmiane, il prendre un bout de route (D2585 sur 2 km) pour récupérer le GR52 un peu plus loin (sur le topoguide, ça semble simple, ça se passe au point 28 du GR52A…)

Plus d’informations sur les transports

 

Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 1 : la mise en route

Ayant décidé l’année dernière de me faire le mythique GR20 (Corse), vieux rêve que je pensais ne jamais réaliser, j’ai décidé me faire les jambes, avec mes compagnons d’aventure qui se sont rallier à ma cause, cette année sur le GR52, dans le Mercantour.

Nos expériences en randonnées sur plusieurs jours remontant en général à plus de vingt-cinq années, nous avons cru bon de faire cette petite étape. Le GR20 sera donc pour 2013 !

La fine équipe est constituée de 5 personnes : 3 hommes et 2 femmes  (dont un couple et un ado). L’avenir dira si tout le monde aura le courage de faire la Corse l’année prochaine… Réponse probable fin juillet 2012 à l’arrivée !

Pourquoi avoir choisi le Mercantour et le GR52 ? Ayant un pied à terre à proximité (quoiqu’en montagne toute proximité est relative quand on change de vallée..) mon choix c’est portée sur le sud des Alpes. En fouillant un peu je suis tombé sur la Vallée des Merveilles, site archéologique en pleine montagne où l’on peut admirer de nombreuses peintures rupestres. D’autre part, ayant décidé de faire un parcours sur une semaine, la distance me paraissait adaptée avec, cerise sur le gâteau, l’éventuelle possibilité de pouvoir faire une trempette à l’arrivée, celle-ci se faisant à Menton.

Le GR52, c’est quoi ? C’est un parcours dans les Alpes-Maritimes qui part de Saint-Dalmas de Valdeblore et s’achève à Menton. Il est parsemée de pas, de cols et de lacs d’altitudes, et alterne rocailles et verdures (pour le ratio on verra sur place, mais les photos que l’on trouve semblent indiquer beaucoup de roches), avec la promesse d’une faune et d’une flore exceptionnelles. Un bonne partie du parcours est située à des altitudes comprises entre 2000 et 2500 mètres, pour une distance totale d’un peu plus de 90km.


GR52 De St Dalmas de Valdeblore à Menton (Alpes-Maritimes). Parc National du Mercantour –  Carte créée par http://www.gr-infos.com/gr52.htm

Afin de se préparer au mieux à la Corse, j’ai décidé à l’unanimité que l’on éviterai les nuits en refuges au profit de la tente. Bien sur l’option reste ouverte si l’occasion se présente, mais ça permet de ne pas rester figer sur les étapes à parcourir. Et pour « corser » l’affaire, le parcours semble être privé de point de ravitaillement et les sources d’eau sont relativement rares. Avec le faible enneigement de cette hiver, on risque d’ailleurs de bien le remarquer.

Voila pour la présentation de l’aventure… suite au prochain épisode : les préparatifs !

Pour plus d’informations :

Quelques récits sur le GR52 :