Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 2 : avant l'effort…les transports

Rappel : Cet été en juillet, direction le Mercantour pour faire le GR52. Cette sortie fait partie de notre mise en condition avant le GR20 en Corse l’année prochaine. Je vous propose de partager au fil de plusieurs articles les préparatifs de cette randonnées.

Un détail important dans la préparation d’une randonnée est l’organisation des transports pour atteindre le point de départ et pour quitter l’arrivée…

Dans notre cas, une partie des personnes viennent en train, d’autres en voiture. Notre point de rendez-vous sera la gare SNCF de Nice.

Se rendre à Nice/Menton par les transports

Pour se rendre à Menton il est possible de prendre le TGV (6h00 depuis Paris).

Pour Nice, il est également possible de prendre le TGV (5h40 de Paris) ou bien l’avion.

Se rendre au point de départ

Dans le cas du GR52, le point de départ se situe à Saint-Dalmas de Valdebore, un petit village bien perdu au milieu de la montage. Il est bien sur possible de s’y rendre en voiture mais cela pose le soucis de la récupérer à la fin…

La solution que j’ai retenu est de déposer la voiture à l’arrivée, c’est à dire à Menton et de rejoindre Saint-Dalmas par les transports collectifs : Ligne 100 Menton > Nice puis Ligne 730 Nice > Saint Dalmas.

Nos co-aventuriers venant en train nous nous retrouverons à la gare SNCF de Nice, cette station servant de correspondance entre les deux lignes.

Pour se rendre au point de départ … version mauvaise heure

Pour compliquer le tout nous devons commencer notre périple le dimanche après-midi. Heureusement il y a car qui part en fin d’après-midi de Nice, à 18h00…

Concernant la liaison Menton > Nice, il a pas mal de possibilité même le dimanche.

Le petit détail c’est que le car s’arrête à Saint-Martin de Vésubie, il est donc nécessaire de commencer par une petite variante qui devrait prendre deux bonnes heures… : prendre un bout du GR52A et au niveau de col Saint-Martin de la Colmiane, il prendre un bout de route (D2585 sur 2 km) pour récupérer le GR52 un peu plus loin (sur le topoguide, ça semble simple, ça se passe au point 28 du GR52A…)

Plus d’informations sur les transports

 

Mots clés: , , , ,

6 réflexions au sujet de « Objectif GR52 (Mercantour) – épisode 2 : avant l'effort…les transports »

    • C’est bon à savoir, peux être que je solliciterai tes connaissances des lieux d’ici à notre départ pour ce petit tronçon qui n’était pas prévu initialement.
      Merci encore pour l’intérêt que tu portes à mes publications… ça met la pression !!!

  1. Houlaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa… pas de pression, surtout pas !
    Tranquillou pépèrou !
    Profitez bien, en tous cas.
    Un truc que je n’avais pas compris, c’est que tu publies alors même que tu fais le GR52, c’est bien ça ?
    Dans ce cas, j’espère que vous aurez beau temps.

    Mitch, un expat’ qui vit au pays des lamas… ceux qui crachent, pas ceux qui font hooooooooooommmmmmmmmmmmmm…

    • Non non je n’y suis pas encore. Et là-haut le port du clavier est interdit !!!!!

      Voyage est prévu pour la fin juillet. Pour l’instant je prépare et j’en profite pour partager les infos que je glane au fur et à mesure. Ca faisait un bout de temps que je souhaitais faire un blog et c’était l’occasion idéale.

      Quand au pays des lamas c’est intéressant ça. Va falloir raconter…

      J’écoute une émission géniale avec « expat et globe-trotter », qui s’appelle allô la planète, tu connais ? C’est diffusé également sur le net : http://www.lemouv.fr/diffusions-allo-la-planete. Tu devrais les contacter pour raconter tes lointaines aventures.

      • Hello !
        OK, en vrai diesel que je suis, il me faut du temps pour comprend’.
        Sinon, pour faire court sur mon expatriation, je vis à Lima depuis deux ans maintenant et ne connais du Pérou que cette horrible ville toute cheumo. Oui, je crapahute pas mal, entre les différents transports en communs et le paysage ressemble surtout aux pires coins du XVIIIème arrondissement de Paris.
        C’est vraiment bête d’aimer la randonnée et de se trouver au Pérou pour rester en pleine ville, mais le tourisme ici, pour moi, c’est pas encore pour tout de suite.
        A lire tes prochains posts !

        Tiens, entre St. Dalmas et St. Martin Vésubie, en passant par la station La Colmiane, tu.. VOUS ne devrez pas manquer de vous arrêter à « Chez Frankie » pour y boire une Grimbergen bien fraîche (ou un bon génépi) et discuter de Frank Zappa ou de tout autre chose avec Jean-Pascal, le sympathique patron… 25 ans qu’il est le tôlier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>