Convertir une itinéraire Google map en fichier gpx

La création d’un parcours en utilisant Google Maps est extrêmement pratique. En effet il est possible de faire glisser les points sur le parcours avec la souris afin de forcer le chemin par lequel vous souhaitez passer.

Malheureusement, récupérer ensuite ces informations sous la forme d’un fichier au format gpx (ou éventuellement kmz pour Google Earth) n’est pas évident.

Cette article va donc vous donner l’astuce pour y arriver.

Création d’un parcours avec Google Maps

Tout d’abord rendez-vous sur le site de Google Maps.

Localisez-vous sur l’endroit où vous souhaitez créer votre parcours. L’exemple suivant est situé à Paris mais cela fonctionne aussi bien en plaine ou dans les montagnes.

Faites un clic droit sur le point de départ et sélectionnez Itinéraire à partir de ce lieu. maps_to_gpx_1cEnsuite sélectionnez le mode piéton

maps_to_gpx_2Puis choisissez le point d’arrivée et faites un clic droit pour sélectionner la destination de l’itinéraire avec Itinéraire vers ce lieu.

maps_to_gpx_3Le parcours s’affiche avec des points bleus. Des versions alternatives sont également proposées en gris. Il suffit de cliquer dessus pour les sélectionner.

maps_to_gpx_4Pour modifier le parcours, il suffit de cliquer sur un des points bleus et de le déplacer vers en endroit ou vous souhaitez que le parcours passe. Un point blanc s’affiche sur l’endroit indiqué.

maps_to_gpx_5aVous obtenez ainsi votre parcours avec le temps estimé et la distance.

Attention cependant : Google a tendance à maximiser le nombre de voies accessibles. Dans les faits vous pouvez vous retrouver sur des voies privatisées (légalement ou non) ou bloquées par des barrières ou portails (réserves de chasses). Dans ces cas là, la consultation d’une bonne vieille carte IGN (ou sur le geoportail) fera l’affaire.

Transformer ce parcours en fichier gpx

Enregistrez l’adresse de la page dans le presse papier en cliquant droit dans la barre d’adresse et en sélectionnant copier.

maps_to_gpx_6Ensuite allez sur le site gpsvisualiser.com.

C’est ce site qui va créer notre fichier gpx. Pour cela sélectionnez Convert to GPX :

maps_to_gpx_7aAller dans le champ Or provide the URL, of a file on the Web et cliquez droit pour sélectionner coller. L’adresse de la page Google générée est recopiée dans le champ.

Puis cliquez sur le bouton Convert.

maps_to_gpx_8Votre fichier est généré et vous pouvez le récupérer en cliquant sur le lien proposé :

maps_to_gpx_9Il est possible de le vérifier ensuite sur un site tel que visu GPX.

maps_to_gpx_10Bonne balade géolocalisée !

La couverture téléphonique de vos randonnées

1119047_old_red_phone_box_1Le téléphone portable est devenu un équipement de sécurité indispensable en randonnée.

Même si le risque du coup de fil du collègue qui galère n’est jamais exclu, c’est surtout un moyen de contacter les secours en cas de besoin.

.. Encore faut-il que le téléphone passe, me direz-vous ! Et bien nos gentils opérateurs publient la carte de leur couverture réseau.

Il devient même possible de choisir son opérateur en conséquence pour les plus motivés.

En attendant, je vais éviter le cirque de la solitude à cloche-pieds cet été car Bouygues passe pas des masses là-haut !

couverture_mobile
Liens SFR :http://assistance.sfr.fr/mobile_forfait/mobile/couverture-reseau/en-48-62267
Lien Free mobile : http://mobile.free.fr/couverture/
Lien Orange : http://couverture-reseau.orange.fr/france/netenmap.php
Lien Bouygues Télécom : http://www.cartographie.bouyguestelecom.fr/eCouverture/eCouverture.aspx

Source : http://www.clubic.com/telephone-portable/operateur-telephonie-mobile/free-mobile/actualite-521795-free-mobile-couverture-reseau.html

Pas classe Madame Figaro !

Aujourd’hui, je vais parler de personnes qui se sont pris les pieds dans le tapis…

Madame Figaro est une enseignante au très mauvais goût et sans aucun respect pour la presse : elle a osé utiliser son patronyme pour son blog « la classe de Madame Figaro » pour faire de l’ombre au grand magazine Madame Figaro appartenant groupe de presse de Très Grande Renommée (comme qualifié dans le document ci-après).

Heureusement que le courageux service juridique a fait le nécessaire remettre cette enseignante dans les rangs :

Plus sérieusement, je suis écœuré du comportement de ces personnes dont la situation leur laisse à penser que le monde leur appartient et qui vont chercher des poux dans la tête des gens qui ne font rien de mal.

Plein de mots qui font mal aux oreilles et du bien partout ailleurs me viennent mais le Très Renommé Serge Dassault, propriétaire du journal, serait capable de représailles.

J’apprends à mon fil de choisir des adversaires à sa taille, que se « faire un petit » c’est de la lâcheté. Probable qu’ils n’ont pas la même morale.

A quand l’interdiction pour M. Leclerc d’aller faire ses courses chez Carrefour ou M. Renault de faire du vélo ?

Madame Figaro, la vrai de l’état civil, a pliée car elle ne souhaite ni n’a les moyens  d’entamer un bras de fer avec le journal. Définitivement la justice est pour tous, mais pas contre n’importe qui !

Le grand cœur, fragile et inquiet, du magazine à finalement décidé d’autoriser (auto-risée ?) madame Figaro a utiliser son nom si elle y ajoute son prénom pour son blog. Foutage de gueule ! C’est surtout dicté par la crainte de la « mauvaise presse » que ça leur fait ! Un petit tour sur Google montre l’étendu des dégâts (personnellement, ça me fait du bien )…

Madame Figaro a donc renommée son blog, très sympathique, plein de bonnes nouvelles et de bonne humeur leschantiersdelapprentissage. Je vous invite à y faire un tour. En plus elle utilise la méthode des Alphas pour apprendre la lecture aux enfant, donc je cautionne !

Me concernant je dis longue vie à Madame Figaro, et je conclurai sur cette phrase de Figaro :

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur »

Liens

Source : eh bien je dois avouer que j’ai lu ça quelque part, avec comme point de départ probablement Google Actualité

A propos de google map et les autres

Edit (26/09/2012) : le lien de la vidéo sur le site de Arte n’était plus dispo. La version facebook ayant été présenté sur le site Korben, j’en est donc profité pour mettre à jour cet article.

La chaîne Arte a diffusée une émission ‘Le dessous des cartes’ consacrée aux services de cartographie moderne ainsi qu’aux fournitures basées sur le modèle participatif (OpenStreetMap par exemple). Bien sur Google Earth est décrypté.

Un seul regret, le service français de l’IGN, le geoportail n’est pas présenté.

Retrouvez cette émission ici :

 

liens :