Balade en raquettes dans le vallon du Lauzanier

Cet hiver, durant les vacances de Février, la neige à été suffisamment rare pour envisager des activités alternatives au traditionnel ski alpin. Nous en avons profité pour faire une petite ballade en raquettes en famille.

Nous sommes allés dans le vallon du Lauzanier, qui en plus d’offrir un cadre magnifique propose un très faible dénivelé, ce qui est l’idéal lorsque l’on est accompagné d’un enfant. Ce vallon se situe tout près de la frontière franco-italienne (Col de Larche) dans la partie Nord du Parc National du Mercantour (Alpes de Haute-Provence), et correspond à une portion petite portion du GR5. L’altitude est légèrement supérieure à 1900m

L’hiver, cette ballade se situe à proximité d’une piste de ski de fonds, assurant un dénivelé assez faible. Malheureusement même ici la neige était rare à certains endroit et très molle à d’autre. Cela n’a cependant rien enlevé au plaisir de profiter de ce magnifique paysage, sous un ciel bleu total. Enfin nous avons croisé assez peu de personnes, le gros des troupes étant dans les stations de ski.

L’idée de la ballade en raquette a rapidement tournée court pour notre fils, les raquettes que nous lui avions louées étant trop grandes pour lui. Cela n’a pas été grave car celui lui a permis d’être plus libre dans cette espace peu dangereux, ou le plus grand risque était de traverser la neige avec le pied pour finir dans un ruisseau. Il y avait également quelques endroits ou il est possible de faire des petites glissades. Bien sur l’activité bonhomme de neige a également été au programme.

Cette promenade débute à la sortie du village de Larche ou bien un peu plus loin, juste avant le col de Larche, comme indiqué sur l’image de synthèse ci-dessous. Le tour indiqué fait approximativement 6 km. Avec une petite pose pique-nique au milieu du parcours c’est largement accessible à tous.

Je suis parti en solo un peu plus loin, mais j’ai vite eu des difficultés car la neige était mauvaise et les passages escarpés.

Nous avons également croisé un couple de personnes  motivées pour monter jusqu’au lac du Lauzanier, ce qui doit être faisable mais part contre cela devient dangereux je pense avec un enfant.

L’hiver, il est vivement conseillé d’utiliser des raquettes car l’endroit est enneigé et le chemin n’est pas prévu pour marcher à pied.

Cette ballade est bien sur accessible en été, nous l’appelons d’ailleurs la ballade des marmottes car elles sont très nombreuses à cet endroit. Il est possible d’avancer plus loin dans le vallon sans difficulté voire de monter jusqu’au Lac du Lauzanier. Je projette d’ailleurs d’aller y passer une nuit en bivouac avec mon fils cet été.  Un billet y sera consacré dans quelques temps.

Pour finir, vous pouvez clôturer la sortie par un petit détour en Italie. En effet, à quelques kilomètres, après une belle enfilade de lacets on arrive à une petite ville (Argentera) où il est possible de faire quelques provisions à prix…. attractif !

La galerie photo du vallon en hiver :

Mots clés: , , , , ,

5 réflexions au sujet de « Balade en raquettes dans le vallon du Lauzanier »

  1. Joli coin. Jolies photos… pas pu toutes les voir encore.
    Le contre-jour peut être très esthétique pour certains clichés particuliers. Attention toutefois à ne pas en abuser, surtout si ce n’est pas intentionnel. Je me trompe peut-être mais je crois en avoir vus beaucoup dans tes premières photos… cela dit, une mesure d’exposition sur un tapis neigeux en plein soleil, ça aide pas. :)
    Il serait possible de pouvoir laisser des commentaires pour chaque cliché, dans un avenir proche ?
    Blogue bien !

    • Je suis en train de chercher justement une galerie photo à intégrer au site qui permettrait de le faire, mais je ne l’ai pas encore trouvé.
      Si quelqu’un qui passe par là a une idée…

      • Je n’y connais rien en web.
        Tes photos et celles du gars sur Pixelistes ne sont pas comparables. La qualité ne rentre pas en ligne de compte. Un fait de photos pour illustrer sa passion, l’autre affiche sa passion pour la photo. Tu n’as en aucun cas à rougir de quoi que ce soit. Quant à moi, les photos que je faisais quand j’avais une vie plus facile et libre, je les classerais entre vos deux conceptions de la prise de vue.
        A te lire.

        • Je suis d’accord.
          Cependant, maintenant que ce blog existe, je vais essayer de ‘penser’ un peu plus mes photos car quitte à partager des photos autant le faire avec des images de qualité.

          • Si tu utilises toi-même l’expression « penser ses photos » (expression que je n’ai entendue que chez des photographes, des vrais), c’est que tu as déjà tout en toi pour réussir toujours mieux tes prochaines prises de vues.
            Encouragements !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>